Carte de France des premiers lauréats de l’AMI 2022

Carte de France des premiers lauréats de l’AMI 2022
Fin150

Fin150

Acteur : FinX

Localisation : Ile-de-France, Seine-Maritime

Le projet Fin150 de FinX vise à créer une rupture technologique dans le monde nautique, en proposant une gamme de propulseur électrique pour bateau utilisant une membrane ondulante inspirée de la nage des poissons. Cette technologie apportera des gains importants en performances et aura un impact sur l’écosystème marin moindre comparé aux moteurs à hélice. Ce propulseur sera moins énergivore, plus sûr et moins bruyant. L’objectif est d’arriver à proposer un moteur 150 CV fiable et capable d’être fabriqué en petites et moyennes séries en 2024 avant une production à plus grande échelle fin 2024.

Feuille de route technologiques : Green Ship

AAP : I-démo (Bpifrance)

KiWin

Acteurs : Beyond the Sea, Kleyfrance, Ecole de l’Air et de l’Espace, CREA, Université Montpellier UM – le LMGC et le LIRMM, IMS Bordeaux

Localisation : Bassin d’Arcachon, Rueil-Malmaison / Boufféré, Salon-de-Provence, Montpellier, Bordeaux

L’enjeu du projet collaboratif KiWin, pour lequel Beyond the Sea est chef de file, est de proposer, via une innovation de rupture, une solution de propulsion aéro-tractée (traction de navires automatisée par kite), conçue pour venir en hybridation sur les navires existants ou futurs de plus de 60 mètres (90 000 navires) pour contribuer à la transition énergétique et la décarbonation des navires de pêche, de commerce et militaires. Ce défi technologique impose le développement de jumeaux numériques de simulation, pilotage & supervision et pédagogique et d’un démonstrateur à l’échelle réelle d’un système de traction par kite entièrement automatisé.

Feuilles de route technologiques : Green Ship/Smart Ship

AAP : I-démo (Bpifrance)

KiWin
WISAMO 100

WISAMO 100

Acteur : Groupe Michelin

Localisation : Nantes

Le projet WISAMO 100 vise à développer et valider en conditions réelles une aile gonflable, rétractable et automatisée s’installant sur les navires marchands. En utilisant la propulsion vélique, l’aile permettra de diminuer la consommation de carburant et d’avoir ainsi un impact environnemental positif en réduisant les émissions de CO2 et autres polluants du transport maritime. A l’issue du projet, Michelin pourra commercialiser une solution d’aile à destination de navires de fret tant en retrofit qu’en construction neuve.

Feuilles de route technologiques : Green Ship/Smart Ship

AAP : I-démo (Bpifrance)

MERVENT 2025

Acteurs : Zéphyr & Borée, CWS Morel (Computed Wing Sail), Gaztransport et Technigaz (GTT), Ecole Centrale de Nantes

Localisation : Lorient, Saint-Nazaire, Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Nantes

Le projet vise à concevoir, faire construire et opérer le premier porte-conteneur industriel à propulsion hybride ailes / carburant de synthèse permettant de réduire d’au moins 50% les émissions de CO2 dès 2026 et adapté à un marché identifié. MERVENT 2025 intègrera des technologies de pointes testées et éprouvées en conditions réelles dont un système de propulsion vélique, un système de commande et d’optimisation énergétique, une chaîne de propulsion fonctionnant au carburant de synthèse, une coque optimisée et un design innovant. Le projet permettra également l’intégration de technologies futures de réduction des émissions de CO2 comme la capture et le stockage de carbone.

Feuilles de route technologiques : Green ship / Smart ship

AAP : I-démo (Bpifrance)

MERVENT 2025
VIMFLO

VIMFLO

Acteurs : TECHNIP Energies, D-ICE Engineering, CEA, Ecole Centrale de Nantes

Localisation : Nanterre, Nantes, Saclay

Le projet vise à développer un navire pouvant réaliser des opérations de maintenance (O&M) des éoliennes flottantes offshore in-situ (sans avoir à démonter et ramener les équipements à terre). L’utilisation de ce navire permettra de réduire les coûts, la durée, les risques HSE et l’impact environnemental liés aux opérations de maintenance des éoliennes flottantes offshore. Ce projet s’inscrit dans le calendrier de déploiement des premiers parcs commerciaux d’éoliennes flottantes. Il vise à positionner des entreprises françaises sur ce nouveau marché et cette nouvelle filière industrielle. Les verrous technologiques du projet VIMFLO concernent les techniques d’arrimage et de levage de précision en environnement maritime.

Feuilles de route technologiques : Next-Gen Offshore Industry/Smart Ship

AAP : TASE (ADEME)

HT20MW

Acteurs : EOLINK, EVERAXIS Industries, WINDGLAZ, Ifremer, France Energies Marines, Université Gustave Eiffel

Localisation : Brest, Annemasse, Ploemeur, Plouzané, Nantes

Le projet HT-20MW développe et fait certifier une connexion tournante marine permettant l’amarrage et export d’électricité à une tension de 66 kV. L’application principale de ce hub concerne les parcs éoliens flottants mais aussi l’amarrage écologique de navires. Le projet inclut la qualification mécanique et électrique des sous-systèmes câbles électriques et lignes d’ancrages au sein des laboratoires partenaires, ainsi que la conception d’une éolienne flottante de 20 MW.

Feuilles de route technologiques : Next-Gen Offshore Industry

AAP : TASE (ADEME)

HT20MW
Image d'illustration du projet OHME

OHME

Acteur : Dolfines

Localisation : Montigny-le-Bretonneux

Le projet OHME porte sur le développement d’un outil télescopique avec services associés pour la maintenance lourde in-situ d’éoliennes en mer posées et flottantes. Cet outil va permettre de diminuer le coût de production d’électricité par éoliennes en mer par trois biais, à savoir (i) la réduction des coûts directs de la maintenance lourde, (ii) l’augmentation de la disponibilité des éoliennes en mer et (iii) la réduction des coûts de financement par la réduction de la prime de risque liée aux inconnus de la maintenance lourde, notamment pour l’éolien flottant.

Feuilles de route technologiques : Next-Gen Offshore Industry

AAP : TASE (ADEME)

RECIF

Acteurs : SOFRESID ENGINEERING, IRT Jules Verne, L’Institut de Soudure, Serimax, Vallourec

Localisation : Finistère, Loire-Atlantique, Moselle, Yvelines, Hauts-de-Seine, Val-d’Oise

La nécessité d’accentuer la part des énergies renouvelables implique une croissance du marché de l’éolien offshore flottant et sa nécessaire compétitivité. Pour cela, le projet RECIF étudie l’industrialisation des flotteurs sous plusieurs aspects (qualité de réalisation et contrôles, nouveaux assemblages soudés ou non soudés, qualification de nouveaux matériaux, certification de nouvelles méthodes de calcul). Le projet a pour ambition de réduire les coûts d’industrialisation et les durées d’assemblage des flotteurs d’éoliennes, appliquée aux technologies de flotteurs développées par SOFRESID ENGINEERING. Ces solutions s’appuieront sur l’analyse des infrastructures portuaires existantes et de la chaîne d’approvisionnement pour valider les schémas d’exécution.

Feuilles de route technologiques : Smart Yard

AAP : TASE (ADEME)

RECIF

Elemanta H2

Acteurs : HDF, SOFRESID Engineering, AMETHYSTE, RUBIS T, CETIM

Localisation : Rouen

La power-barge ELEMANTA H2 propose une alternative décarbonée aux groupes auxiliaires diésel à bord, qui alimentent actuellement les navires à quai (porte-conteneurs, ferries…). La solution a pour objectif de déployer des solutions mobiles fournissant, à partir d’hydrogène vert, des services d’électrification à quai (cold ironing) en complément du réseau électrique. ELEMANTA H2 réduira de plus de 85% les émissions de CO2 et de 100% les émissions de NOx et SOx liées aux phases d’escale. Elle sera mise en service en 2025 pour une durée d’opération de 20 ans avec comme 1er lieu de déploiement le Grand Port Maritime de Rouen.

Feuille de route technologiques : Green Ship

AAP : Brique H2 (ADEME)

AMI CORIMER 2021

Pour retrouver les lauréats de l’AMI du CORIMER 2021, c’est ici : Télécharger le dossier de presse 2021.